Accueil

   Nos Fiches Maladies
   par spécialités

      - Cardiologie
      - Endocrinologie
      - Hématologie
      - Hépato-Gastro-Entérologie
      - Immunologie
      - Maladies infectieuses
      - Neurologie
      - Pneumologie
      - Rhumatologie
      - Urologie - Néphrologie

   Petites annonces Médicales

   Associations & fiches lecteurs

   Sélection de Livres

   Forum

 
Partager
    



 

Enquête : MEDinfos et vous

Charte Ethique

Annonceurs



> Neurologie

HEMORRAGIE MENINGEE NON - TRAUMATIQUE

Définition, Intérêt
Physiopathologie
Circonstances de Découverte

Diagnostic Positif
Diagnostic Différentiel
Diagnostic de Gravité
Diagnostic Etiologique
Evolution, Pronostic
Traitement
Conclusion




Publicité
DIAGNOSTIC POSITIF

1) Clinique

Le diagnostic est simple dans la forme typique. Nous l'avons vu, la céphalée brutale inaugurale est l'élément-clé du diagnostic. La classique raideur de nuque n'est pas du tout spécifique car elle peut manquer, s'installer secondairement ou témoigner d'une hypertension intra-cranienne au stade d'engagement. Cette dernière circonstance contre-indique la ponction lombaire.

2) Le scanner

Toute suspicion d'hémorragie méningée impose la réalisation d'un scanner.

La présence d'images hyperdenses dans les espaces sous-arachnoïdiens affirme l'hémorragie méningée dans 90% des cas et dispense de la ponction lombaire. Leur aspect diffère selon la malformation vasculaire en cause. Classiquement ces hyperdensités disparaissent entre le 5° et 8°j.

Dans le cas contraire, il est difficile d'éliminer une hémorragie méningée fruste et la ponction lombaire s'impose alors.

3) La ponction lombaire

Le risque principal est la récidive hémorragique. C'est pourquoi, elle doit être faite prudemment, sujet couché, après sédation minime et au besoin sous anestésie locale, et ne doit soustraire que la quantité nécessaire au diagnostic.

La classique épreuve des 3 tubes reste la règle en raison d'une fréquente hémorragie de ponction: le liquide cephalo-rachidien obtenu est hémorragique, rosé ou rouge vif de façon homogène sur les 3 tubes, contenant du sang incoagulable.

L'examen microscopique montre la présence d'hématies crénelées, par hydrolyse. En cas d'hémorragie méningée récente, elles peuvent manquer.

Dernière modification de cette fiche : 26/10/2007


 Auteur : Equipe Médicale Medinfos

 

    © 1999-2014 Viviali - Notice légale
Haut de page