Accueil

   Nos Fiches Maladies
   par spécialités

      - Cardiologie
      - Endocrinologie
      - Hématologie
      - Hépato-Gastro-Entérologie
      - Immunologie
      - Maladies infectieuses
      - Neurologie
      - Pneumologie
      - Rhumatologie
      - Urologie - Néphrologie

   Petites annonces Médicales

   Associations & fiches lecteurs

   Sélection de Livres

   Forum

 
Partager
    



 

Enquête : MEDinfos et vous

Charte Ethique

Annonceurs



> Neurologie

COMPRESSIONS MEDULLAIRES

Définition, Intérêt
Physiopathologie
Circonstances de Découverte

Diagnostic Positif
Diagnostics Différentiel, de Gravité
Diagnostic Etiologique
Pronostic, Traitement
Conclusion




Publicité
PRONOSTIC

Le pronostic est en relation avec:

- l'importance de la compression
- la participation d'un facteur ischémique
- et surtout de la durée de la compression.

TRAITEMENT

1) Buts

Lever de la compression qui est un traitement symptomatique.
Appliquer un traitement étiologique adapté à chaque cause.

2) Moyens

L'intervention de décompression est une laminectomie ou une laminoarthrectomie.

La kinésithérapie et la prévention des complications du décubitus doivent être appliquées

Les différentes modalités du traitement étiologique: chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie et antibiothérapie.

3) Indications

La décompression chirurgicale est indiquée, selon l'étiologie de la compression médullaire. Plus rarement, elle peut être discutée quand le déficit est complet, date de plusieurs jours chez un patient au pronostic vital réservé (cause néoplasique).

Elle est obligatoirement suivie d'une kinésithérapie et de la prévention des complications du décubitus.

La chirurgie se doit de tenter l'exérèse la plus complète de la tumeur responsable, qu'elle soit osseuse ou extramédullaire, bénigne ou maligne. L'ablation d'une tumeur médullaire est une intervention dangereuse car risquant de léser des fibres nerveuses. L'histologie est nécessaire pour la conduite à tenir ultérieure.

- Dans le cas particulier d'une spondylodiscite, le traitement chirurgical est rare
- Une embolisation préalable facilite la chirurgie d'une tumeur vasculaire
- Le traitement radical d'une hernie discale est facile
+ Dans tous les cas, une stabilisation rachidienne par ostéosynthèse peut être nécessaire

La radiothérapie est à visée curative en complément de la chirurgie ou simplement à titre antalgique. Elle ne paraît justifiée dans les tumeurs bénignes que si l'exérèse est incomplète. Dans les tumeurs médullaires, elle est réservée aux tumeurs de haut grade. Le risque principal est la myélite radique qui peut se révéler après plusieurs années.

La chimiothérapie est utilisée dans certaines tumeurs chimiosensibles, certaines épidurites néoplasiques ou d'origine hématologique.

L'antibiothérapie est le traitement de choix des spondylodiscites et des épidurites infectieuses. Elle est guidée par le germe isolé.

4) Résultats

Ils dépendent de la précocité de la décompression mais aussi de son caractère total ou partiel. Ils dépendent également, en cas de traitement chirurgical, du résultat opératoire.

Dernière modification de cette fiche : 26/10/2007


 Auteur : Equipe Médicale Medinfos

 

    © 1999-2014 Viviali - Notice légale
Haut de page