Contact

 


   Accueil

   Nos Fiches Maladies
   par spécialités

      - Cardiologie
      - Endocrinologie
      - Hématologie
      - Hépato-Gastro-Entérologie
      - Immunologie
      - Maladies infectieuses
      - Neurologie
      - Pneumologie
      - Rhumatologie
      - Urologie - Néphrologie

   Petites annonces Médicales

   Associations & fiches lecteurs

   Sélection de Livres

   Forum

 
Partager
    



 

Enquête : MEDinfos et vous

Charte Ethique

Annonceurs



> Maladies infectieuses

PHYSIOPATHOLOGIE ET DIAGNOSTIC DES INFECTIONS A STAPHYLOCOQUES

Intérêt
Physiopathologie

Staphylococcies cutanéo-muqueuses
Septicémies à staphylocoques: les staphylococcémies
Localisations viscérales des staphylocoques
Les staphylococcies toxiniques
Les entérocolites staphylococciques
Problèmes posés par les infections à staphylocoques coagulase
Diagnostic
Traitement




Publicité
TRAITEMENT des staphylococcies

1) Les mesures prophylactiques

Elles s'appliquent dans plusieurs domaines:

- en restauration collective, pour éviter les toxi-infections alimentaires collectives
- en hygiène familiale, quand il s'agit de rechercher et d'éradiquer le staphylocoque en cas de staphylococcie cutanée récidivante
- antibiothérapie de courte durée encadrant un geste opératoire en orthopédie et chirurgie thoracique après éradication d'éventuels foyers

2) Les antibiotiques anti-staphylococciques

Ils appartiennent à de nombreuses familles parmi lesquelles: les beta-lactamines, les macrolides, les aminosides, les fluoroquinolones et les glycopeptides.

La variabilité de sensibilité des souches, notamment en milieu hospitalier, font qu'elle doit être systématiquement étudiée in vitro. Actuellement, 90% des staphylocoques sont résistants à la Pénicilline G mais seulement 20% sont méti-résistants et cette résistance correspond à une résistance aux céphalosporines et aux aminosides. Les fluoroquinolones et les glycopeptides doivent alors être utilisés.

3) Les indications

a) Staphylococcies superficielles

Leur traitement est avant tout un traitement préventif des accidents graves. Il faut savoir:

- qu'un furoncle ne doit pas être traité par les antibiotiques, à l'inverse d'une furonculose
- en aucun cas il ne faut négliger le traitement local.

b) Staphylococcies graves: traitement difficile et insuffisamment codifié

Même si les associations synergiques n'ont pas montré une efficacité supérieure à la monothérapie, elles restent la règle en France. Leur choix est guidé par:

- la sensibilité de la souche à la méthicilline
- le siège de l'infection et la diffusion des antibiotiques considérés
méninges: fosfomycine+céfotaxime ou fluoroquinolone+cotrimoxazole
os: aminoside+cloxacilline ou céphalotine ou rifampicine ou fluoroquinolone
- par la gravité de l'infection

En cas de résistance, l’un des protocoles suivant peut être retenu 

  • Clindamycine 300 mg 4 fois par jour
  • Minocycline/doxycycline 100 mg 2 fois par jour
  • Trimethoprime-sulfamethoxazole 1 comprimé toutes des 8 heures.

CAS DE RESISTANCE A LA PENICILLINE :

- Infections cutanées ou sous-cutanées

Pour le patient hospitalisé présentant une infection cutanée ou des tissus sous-cutané, un traitement par vancomycine IV est préconisé (30 mg/kg sur 24 heures en plusieurs injections, sans dépasser 2 g par 24 heures). Un contrôle par la dosage de la vancomycinémie devra être pratiqué.
En cas d’intolérance à la vancomycine, un traitement par linezolide (600 mg toutes les 12 heures) ou Daptomycine (4 mg/Kg une fois par jour) peut être proposé.

- Infection pulmonaire

L’administration de Vancomycine à raison de 30 mg/kg en plusieurs injections par jour est préconisée, sans dépasser 2 grammes par jour et en s’adaptant au dosage sérique de la vancomycine.
En cas d’intolérance à la vancomycine ou en cas d’inefficacité au bout de 72 à 96 heures, la vancomycine peut être arrété et remplacé par la linezolide (600 mg toutes les 12 heures).

- Septicémie

Le traitement recommandé est encore basé sur la vancomycine, à la même dose que celle utilisée en cas d’infection pulmonaire. L’utilisation de Daptomycine (6 mg/kg une fois par jour) ou Linezolide (600 mg 2 fois par jour) peut être proposé en cas d’intolérance ou d’absence d’effet bénéfique de la vancomycine.

Endocardite infectieuse: glycopeptide+aminoside ou fosfomycine

Le traitement de la porte d'entrée est obligatoire:

- retrait et/ou remplacement des cathéters
- ablation du matériel prothétique
- drainage d'une infection collectée
- ligature/exérèse d'une veine siège d'une thrombose septique, ligature de la veine cave inférieure en cas d'embols récidivants

Le traitement initial est empirique, rapidement mis en place. Ses modifications ultérieures se font obligatoirement après discussion basée sur les examens de surveillance de l'antibiothérapie, en sachant que toutes les associations mettent un certain temps pour agir. La néphrotoxicité de certaines associations doit être surveillée.
Il n'y a pas de critère infaillible pour affirmer la guérison en dehors de la clinique. Dans tous les cas, le traitement est prolongé de plusieurs semaines.

Dernière modification de cette fiche : 10/10/2007


 Auteur : Equipe Médicale Medinfos

 



    © 1999-2014 Viviali - Notice légale
Haut de page