Accueil

   Nos Fiches Maladies
   par spécialités

      - Cardiologie
      - Endocrinologie
      - Hématologie
      - Hépato-Gastro-Entérologie
      - Immunologie
      - Maladies infectieuses
      - Neurologie
      - Pneumologie
      - Rhumatologie
      - Urologie - Néphrologie

   Petites annonces Médicales

   Associations & fiches lecteurs

   Sélection de Livres

   Forum

 
Partager
    



 

Enquête : MEDinfos et vous

Charte Ethique

Annonceurs



> Maladies infectieuses

LA GRIPPE A

Définition, Intérêt
Physiopathologie
La grippe commune et les formes cliniques de grippe
Diagnostic Différentiel
Diagnostic virologique par techniques classiques
Traitement
Conclusion




Publicité
DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE PAR TECHNIQUES CLASSIQUES

1) Diagnostic direct: la mise en évidence du virus

Avant tout traitement et pendant les 2 premiers jours de maladie, un prélèvement a toutes les chances d'être positif. Celui-ci peut être fait par écouvillonnage, lavage nasal ou pharyngé, aspiration trachéale ou bronchique plus rarement. Il est introduit dans un milieu gardant antigènes et virus en l'état pendant 2 à 3 jours permettant l'expédition par la poste.
Différentes techniques mettent en évidence les antigènes viraux et l'isolement du virus. La technique la plus classique est l'inoculation du prélèvement dans l'oeuf de poule embryonné.

2) Diagnostic indirect : mise en évidence des anticorps

2 prélèvements sanguins à 15 jours d'intervalle sont nécessaires à l'observation de la séroconversion. Chez l'immunodéprimé, l'enfant et le vieillard, il est parfois utile d'effectuer le 2°prélèvement plus tard. La séroconversion nécessite une multiplication par 4 des titres d'anticorps. Un titre élevé témoigne d'une infection récente.

Dernière modification de cette fiche : 5/09/2009


 Auteur : Equipe Médicale Medinfos

 

    © 1999-2014 Viviali - Notice légale
Haut de page