Contact

 


   Accueil

   Nos Fiches Maladies
   par spécialités

      - Cardiologie
      - Endocrinologie
      - Hématologie
      - Hépato-Gastro-Entérologie
      - Immunologie
      - Maladies infectieuses
      - Neurologie
      - Pneumologie
      - Rhumatologie
      - Urologie - Néphrologie

   Petites annonces Médicales

   Associations & fiches lecteurs

   Sélection de Livres

   Forum

 
Partager
    



 

Enquête : MEDinfos et vous

Charte Ethique

Annonceurs



> Maladies infectieuses

LA GRIPPE A

Définition, Intérêt
Physiopathologie
La grippe commune et les formes cliniques de grippe
Diagnostic Différentiel
Diagnostic virologique par techniques classiques
Traitement
Conclusion




Publicité
PHYSIOPATHOLOGIE

Le virus de la grippe A (H1N1) résulte d’un virus caractérisé par la recombinaison d’éléments génétiques provenant de 4 virus différents : la grippe aviaire nord-américaine, la grippe porcine nord-américaine, la grippe humaine du type A (H3N2) et le virus de la grippe porcine rencontrée en Europe et en Asie.
Cette nouvelle souche tout à fait originale par rapport à la recombinaison génétique peut résulter d’une surinfection chez une personne malade.

Il s’agit d’un virus à ARN hélicoïdal, recouvert de spicules antigéniques d'hémagglutinine (HA, qui est similaire à celui des virus de la grippe porcine présents aux USA depuis 1999) et de neuraminidase (NA) qui se rapprochent plus de ceux de la grippe porcine européenne. Manifestement ce virus est résistant à l’amantadine et la rimantadine, mais serait sensible à l’oseltamivir (Tamiflu) et au Zanamivir (Relenza).

La grippe diffuse très rapidement dans la population à la faveur de la contamination de collectivités: en cas d'épidémie, le nombre de patients double d'une semaine à l'autre! 30 à 60% de la population d'une ville est atteinte en quelques jours, celle d'un pays en quelques semaines.

Les enfants sont les premiers concernés par une épidémie mais la morbidité est faible chez les moins de 3 ans et augmente avec l'âge. Elle est peu importante chez l'adulte. La mortalité concerne surtout les nourrissons et les vieillards. Le virus influenzae pénètre par voie respiratoire et se fixe sur les muqueuses des voies aériennes où il se multiplie.

L'atteinte épithéliale est inflammatoire. Lorsque l'agression est alvéolaire, la desquamation provoque un exsudat hémorragique. La coagulation des protéines exsudées réalise une membrane qui s'oppose aux échanges gazeux. Il peut exister un oedème lésionnel. Les capillaires peuvent thromboser.

Ainsi s'expliquent les formes graves de la grippe. La virémie est inconstante et transitoire. La contagiosité maximale est de l'ordre de 2 à 3 jours en début de maladie.

Dernière modification de cette fiche : 5/09/2009


 Auteur : Equipe Médicale Medinfos

 



    © 1999-2014 Viviali - Notice légale
Haut de page