Accueil

   Nos Fiches Maladies
   par spécialités

      - Cardiologie
      - Endocrinologie
      - Hématologie
      - Hépato-Gastro-Entérologie
      - Immunologie
      - Maladies infectieuses
      - Neurologie
      - Pneumologie
      - Rhumatologie
      - Urologie - Néphrologie

   Petites annonces Médicales

   Associations & fiches lecteurs

   Sélection de Livres

   Forum

 
Partager
    



 

Enquête : MEDinfos et vous

Charte Ethique

Annonceurs



> Rhumatologie

DIAGNOSTIC D'UN RHUMATISME POLYARTICULAIRE AIGU ET CHRONIQUE

Intérêt, Physiopathologie
Conduite de l'interrogatoire, de l'examen clinique et examens paracliniques à mettre en oeuvre
Diagnostic d'un état polyarthralgique
Diagnostic d'une polyarthrite inflammatoire chronique au stade fluxionnaire pur
Diagnostic d'un rhumatisme inflammatoire chronique au stade des déformations et ankyloses: cas le plus simple ; Conclusion





Publicité
INTERET et PHYSIOPATHOLOGIE

Sous le terme polyarticulaire, il convient de comprendre les rhumatismes oligoarticulaires qui posent des problèmes diagnostic similaires.

Cette question est essentielle en rhumatologie car de très nombreux rhumatismes débutent par une phase d'incertitude diagnostic qu'il convient d'écourter par une démarche diagnostic rigoureuse. L'apport d'un traitement optimal en est la conséquence directe.

Avant tout, il nous faut définir quelques termes:

- une oligoarthrite atteint moins de 4 articulations alors que la polyarthrite en touche au moins 4

- une évolution de moins de 3mois est selon le cas qualifiée d'aiguë ou de subaiguë, au-delà elle est chronique

Ainsi énoncés, ces rhumatismes:

- posent plus de problèmes diagnostic que les polyarthrites inflammatoires qui ne sont qu'une partie de la question mais moins que les rhumatismes monoarticulaires. Ces derniers doivent être en plus distingués des arthropathies traumatiques, des ostéoarthrites infectieuses et de certaines affections articulaires rares (tumeurs synoviales, synovite villo-nodulaire et pigmentée, chondromatose synoviale). Dans tous les cas, il convient d'éliminer une étiologie infectieuse, véritable urgence thérapeutique, avant d'envisager les autres groupes de causes.

- voient leur diagnostic dominé par la hantise d'un rhumatisme inflammatoire chronique à évolution invalidante, d'une collagénose avec atteinte viscérale grave et mise en jeu du pronostic vital, ou d'un rhumatisme articulaire aigue.

Dans cet exposé, nous respecterons 3 parties distinctes:

* les états polyarthralgiques
* les rhumatismes inflammatoires
* les rhumatismes chroniques, déformants et ankylosants

Dernière modification de cette fiche : 05/11/2007


 Auteur : Equipe Médicale Medinfos

 

    © 1999-2015 Viviali - Notice légale
Haut de page