Accueil

   Nos Fiches Maladies
   par spécialités

      - Cardiologie
      - Endocrinologie
      - Hématologie
      - Hépato-Gastro-Entérologie
      - Immunologie
      - Maladies infectieuses
      - Neurologie
      - Pneumologie
      - Rhumatologie
      - Urologie - Néphrologie

   Petites annonces Médicales

   Associations & fiches lecteurs

   Sélection de Livres

   Forum

 
Partager
    



 

Enquête : MEDinfos et vous

Charte Ethique

Annonceurs



> Cardiologie

DOULEUR DANS LA POITRINE
(DOULEUR THORACIQUE)


La conduite à tenir initiale

Diagnostic Etiologique :
1) Douleur thoracique d'origine cardiovasculaire
2) Douleur thoracique d'origine pleuropulmonaire
3) Douleur thoracique d'origine digestive
4) Douleur thoracique d'origine pariétale
5) Douleur thoracique d'origine neurologique
6) Douleur thoracique et anxiété





Publicité
La douleur thoracique est un motif fréquent de consultation. Le diagnostic étiologique doit faire la part entre des causes cardiovasculaires, pleuropulmonaires, ou même digestives, neurologiques et fonctionnelles.

La conduite à tenir initiale

1) Interrogatoire par le médecin

Il devra séparer les douleurs actuelles des douleurs chroniques: les premières doivent être prises en charge dans l'urgence, les autres peuvent permettre la pratique de quelques examens complémentaires simples.

Avec l'examen clinique, c'est l'interrogatoire qui oriente le bilan:

- antécédents personnels et familiaux, facteurs de risque cardiovasculaire et thrombo-emboliques, traitement en cours...

- les caractéristiques de la douleur doivent être précisées en évitant d'être trop suggestif: type, siège, irradiation, date d'apparition, durée, répétition, circonstances de survenue ou déclenchantes, facteurs calmants

- les signes associés comme la fièvre, l’essoufflement, la toux, les sueurs, la pâleur et les pertes de connaissance, les palpitations...

2) L'examen clinique par le médecin

Dans un premier temps, il recherche les facteurs de gravité qui imposent un traitement urgent: signes d'insuffisance cardiaque ou d’insuffisance respiratoire, poussée d'hypertension artérielle ou au contraire grande hypotension.

Le reste de l'examen se focalise sur les appareils cardiovasculaire et pulmonaire avec recherche de:

- un souffle cardiaque, un frottement péricardique
- un syndrome pleural ou de condensation pulmonaire
- une palpation/auscultation de tous les trajets artériels
- un examen des veines des membres inférieurs
- un examen de la paroi thoracique et de la colonne vertébrale
- une prise tensionnelle aux 2 bras

3) Les premiers examens à demander

cardiaques:

- Numération formule sanguine/Vitesse de sédimentation/enzymes
- Radiographie pulmonaire/Electrocardiogramme/gaz du sang

Au terme de ce bilan habituellement, le diagnostic est fait ou suffisamment suspecté pour demander les examens qui feront le diagnostic.

Plusieurs notions doivent rester à l'esprit:

- une douleur actuelle typiquement angineuse avec négativité des examens complémentaires doit faire répéter l'electro-cardiogramme et les enzymes cardiaques
- une douleur passée possiblement angineuse oriente l'exploration vers l'electro-cardiogramme d'effort
+ les différentes douleurs sont parfois intriquées et ne doivent pas laisser planer le doute sur une affection grave

Dernière modification de cette fiche : 27/08/2007


Chers lectrices, chers lecteurs,

De manière à améliorer la prise en charge de l'angine de poitrine, l’équipe médicale Medinfos vous propose de remplir le questionnaire suivant.

Vous serez informés par e-mail de la parution des résultats de l'enquête.

Par avance, nous vous remercions de votre participation.

Vous êtes... un homme      une femme
Quel est votre âge? ans
Votre taille... cm
Votre poids... kg
Votre e-mail... (vous serez informés par e-mail de la parution des résultats de l'enquête).
Dans quel pays vivez-vous?
1 - Depuis combien de temps avez-vous une angine de poitrine?

moins de 6 mois

entre 6 mois et 1 an

entre 1 et 2 ans

entre 2 et 5 ans

plus de 5 ans

2 - Quelle est la fréquence de vos crises d’angine de poitrine?

1 par jour

1 par semaine

2 par mois

1 par mois

1 tous les 2 mois

1 tous les 6 mois

moins de 1 tous les 6 mois

3 - Quel est votre traitement actuel?
4 - Du fait de l’existence d’une angine de poitrine, votre qualité de vie est-elle actuellement altéré? oui        non
5 - Avez-vous déjà eu recours à un geste de "débouchage" d’une artère du cœur (mise en place d’un ballonnet dans une artère du cœur et éventuellement d’un "stent")? oui        non
6- Si oui, ce geste a-t-il diminué les crises d’angine de poitrine ?

oui, en terme de fréquence

oui, en terme d'intensité

oui, en terme de fréquence et d'intensité

pas du tout

7 - Avez-vous déjà eu un oedème aigu du poumon? oui        non
Merci d'avoir participé à notre enquête!


 Auteur : Equipe Médicale Medinfos

 

    © 1999-2015 Viviali - Notice légale
Haut de page