Accueil

   Nos Fiches Maladies
   par spécialités

      - Cardiologie
      - Endocrinologie
      - Hématologie
      - Hépato-Gastro-Entérologie
      - Immunologie
      - Maladies infectieuses
      - Neurologie
      - Pneumologie
      - Rhumatologie
      - Urologie - Néphrologie

   Petites annonces Médicales

   Associations & fiches lecteurs

   Sélection de Livres

   Forum

 
Partager
    



 

Enquête : MEDinfos et vous

Charte Ethique

Annonceurs



> Pneumologie

PLEURESIES PURULENTES

Définition, Intérêt
Physiopathologie
Circonstances de Découverte
Diagnostic Positif
Diagnostic Etiologique
Evolution, Pronostic
Traitement



Publicité
DIAGNOSTIC POSITIF

1) Clinique

L'anamnèse et le syndrome clinique doivent faire le diagnostic mais, nous l'avons vu, les formes trompeuses sont nombreuses.

2) Biologie

Ce sont les signes classiques d'infection avec: une VS très augmentée, une hyperleucocytose avec polynucléose neutrophile et les stigmates d'un syndrome inflammatoire.

3) Imagerie

La radiographie peut montrer des images d'épanchements pleuraux classiques suggérant une pleurésie libre dans la cavité pleurale.

Plus souvent, on observe une opacité pleurale enkystée postérieure en fuseau sur le cliché de profil.

4) Echographie et scanner

Devant une collection enkystée, ces moyens d'imagerie permettent le repérage des poches pleurales avant ponction.

5) Ponction pleurale

Cette ponction est parfois difficile du fait de la viscosité du liquide qui oblige à l'utilisation d'une aiguille de plus gros calibre.

La ponction ramène un liquide louche ou trouble, voire du pus franc dont l'odeur nauséabonde est parfois caractéristique d'un germe anaérobie.

La baisse du pH aurait la signification d'une évolution purulente. L'examen bactériologique n'isole un germe que dans un nombre limité de cas. La cytologie retrouve essentiellement des polynucléaires altérés.

La recherche d'antigènes solubles sériques et pleuraux est possible pour certains germes (Pneumocoques, Haemophilus Influenzae, Chlamydiae et Mycoplasmes).

Dernière modification de cette fiche : 05/11/2007


 Auteur : Equipe Médicale Medinfos

 

    © 1999-2014 Viviali - Notice légale
Haut de page