Contact

 


   Accueil

   Nos Fiches Maladies
   par spécialités

      - Cardiologie
      - Endocrinologie
      - Hématologie
      - Hépato-Gastro-Entérologie
      - Immunologie
      - Maladies infectieuses
      - Neurologie
      - Pneumologie
      - Rhumatologie
      - Urologie - Néphrologie

   Petites annonces Médicales

   Associations & fiches lecteurs

   Sélection de Livres

   Forum

 
Partager
    



 

Enquête : MEDinfos et vous

Charte Ethique

Annonceurs



> Maladies infectieuses

MENINGITES A LIQUIDE CLAIR

Définition, Intérêt et Physiopathologie
Circonstances de Découverte et Diagnostic Positif

Diagnostics Différentiel, de Gravité, Pronostic
Diagnostic Etiologique
Evolution
Traitement, Conclusion




Publicité
TRAITEMENT

1) Buts et moyens

Le traitement d'une méningite à liquide clair est basé sur le diagnostic étiologique et les moyens varient donc selon l'agent pathogène retrouvé.


En aucun cas il ne s'agit d'une urgence thérapeutique sauf s'il existe des signes de gravité que constitue une symptomatologie encéphalitique.


2) Indications

Dans la méningite lymphocytaire spontanément curable, le traitement est symptomatique (antipyrétiques, antalgiques...).

La méningite herpétique impose un traitement par aciclovir IV à la dose de 10mg/kg toutes les 8h dès la simple suspicion clinique. La poursuite du traitement par ailleurs très bien supporté dépend de la confirmation paraclinique ultérieure.

La méningite listérienne est traitée par l'ampicilline à la dose de 100 à 200mg/kg/j associée à l'amikacine ou le cotrimoxazole. Ici, le traitement n'est pas urgent.

La méningite tuberculeuse est urgent par une quadruple antibiothérapie de 18 à 24 mois, avec dégression progressive du nombre des antibiotiques, associée à une corticothérapie dans les 3 premières semaines.

Les autres thérapeutiques sont représentées par:

- Dans la brucellose: rifampicine + ofloxacine ou cotrimoxazole pendant 2mois
- Dans la maladie de Lyme: ceftriaxone 2g/j pendant 10j
- Dans la leptospirose: ampicilline pendant 6j
- Dans la syphilis: Pénicilline G 20M/j pendant 3 semaines
- Dans la cryptococcose: amphothéricine B 0,5mg/kg/j (dose progressivement atteinte) pendant 15j relayé par le fluconazole 400mg/j pendant les 15 jours suivants

3) Résultats

Traitée, une méningite herpétique évolue favorablement dans 80% des cas

Dans les autres cas, l'évolution est favorable s'il n'existe pas de symptomatologie encéphalitique qui pourrait laisser des séquelles.


CONCLUSION

Le diagnostic d'une méningite à liquide clair est fait à la ponction lombaire. La plupart des cas sont d'origine virale mais il faudra se méfier d'autres étiologies comme la tuberculose, la brucellose et la listériose dont l'évolution n'est pas spontanément résolutive. La méningite herpétique représente un cas à part: son traitement constitue en effet une urgence et doit être institué dès la simple suspicion clinique.

Dernière modification de cette fiche : 10/10/2007


 Auteur : Equipe Médicale Medinfos

 



    © 1999-2014 Viviali - Notice légale
Haut de page