Contact

 


   Accueil

   Nos Fiches Maladies
   par spécialités

      - Cardiologie
      - Endocrinologie
      - Hématologie
      - Hépato-Gastro-Entérologie
      - Immunologie
      - Maladies infectieuses
      - Neurologie
      - Pneumologie
      - Rhumatologie
      - Urologie - Néphrologie

   Petites annonces Médicales

   Associations & fiches lecteurs

   Sélection de Livres

   Forum

 
Partager
    



 

Enquête : MEDinfos et vous

Charte Ethique

Annonceurs



> Maladies infectieuses

MENINGITES A LIQUIDE CLAIR

Définition, Intérêt et Physiopathologie
Circonstances de Découverte et Diagnostic Positif

Diagnostics Différentiel, de Gravité, Pronostic
Diagnostic Etiologique
Evolution
Traitement, Conclusion




Publicité
EVOLUTION

1) ... des méningites virales

Quand il s'agit d'une méningite lymphocytaire spontanément curable, l'évolution se fait vers la guérison en moins de 10 jours, à condition qu'elle ne comporte pas d'atteinte encéphalitique.

Dans ce cas, l'évolution est résolutive en un délai variable, toujours<2mois. La seule exception est la méningite à Coxsackie où la symptomatologie peut persister 3 semaines faisant craindre une origine bactérienne. Le décès est cependant possible du fait d'une affection inter-currente due à l'alitement.

Dans la méningite herpétique non-traitée, le décès survient dans 50% et les séquelles dans 30% des cas. La précocité du traitement est un facteur primordial.

La surdité est observée dans 1/4 des cas de méningo-encéphalites ourliennes.

Les méningo-encéphalites rubéoleuses guérissent en général après une évolution parfois inquiétante.

La méningite poliomyélitique se complique de paralysies flasques ascendantes avec séquelles motrices variables.

2) ... des méningites bactériennes

Ici, le traitement antibiotique est urgent même si l'évolution est moins rapide que celle des méningites purulentes.

Dans la tuberculose, le décès ou une évolution chronique avec séquelles importantes était inéluctable avant l'ère des antibiotiques. Cette constatation conduit souvent à des traitement à l'aveugle et inutiles.

Les données cliniques, en particulier une évolution favorable rapide, et celles de la ponction lombaire permettent alors de temporiser.

Dernière modification de cette fiche : 10/10/2007


 Auteur : Equipe Médicale Medinfos

 



    © 1999-2014 Viviali - Notice légale
Haut de page