Contact

 


   Accueil

   Nos Fiches Maladies
   par spécialités

      - Cardiologie
      - Endocrinologie
      - Hématologie
      - Hépato-Gastro-Entérologie
      - Immunologie
      - Maladies infectieuses
      - Neurologie
      - Pneumologie
      - Rhumatologie
      - Urologie - Néphrologie

   Petites annonces Médicales

   Associations & fiches lecteurs

   Sélection de Livres

   Forum

 
Partager
    



 

Enquête : MEDinfos et vous

Charte Ethique

Annonceurs



> Hépatologie - Gastrologie - Entérologie

PANCREATITES AIGUES

Définition, Intérêt
Physiopathologie

Circonstances de Découverte et Diagnostic Positif
Diagnostics Différentiel, de Gravité
Diagnostic Etiologique
Evolution
Traitement
Conclusion




Publicité
DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL

Au stade clinique, tous les syndromes douloureux abdominaux doivent être discutés: cholécystite aiguë, occlusion du grêle, perforation d'ulcère, infarctus mésentérique, fissuration d'un anévrysme de l'aorte voire infarctus du myocarde ou pneumopathie...

Avec l'apport de la biologie et de l'imagerie, le diagnostic ne fait pas doute sauf en cas de négativité, éventualité rare.

DIAGNOSTIC DE GRAVITE

Il est primordial dans la pancréatite aigue et peut être envisagé sous plusieurs aspects.

a) Les critères clinico-biologiques de Ranson

Ils indiquent une pancréatite aigue sévère dès que 3 éléments sont présents. C'est le score diagnostic le plus utilisé dans la pancréatite aigue.

NB: un taux de CRP>120mg/l serait en faveur d'une pancréatite aigue sévère.

Critères à l'admission (5)
Critères à 48h (6)
- âge>55ans - chute de l'hématocrite de plus de 10points
- GB>16 000/mm3 - urée sanguine>1,8mM
- glycémie>11mM - calcémie<2mM
- LDH>1,5N - PO2<60mmHg
- ASAT>6N - chute des HCO3->4mEq/l
  - séquestration liquidienne>6l (perfusions - [diurèse + volume de l'aspiration gastrique])


b) Le liquide d'épanchement péritonéal

C'est déjà en lui-même un signe de gravité. Plus sa couleur est foncée, plus la pancréatite aigue est grave. Une ponction ramenant plus de 10ml de liquide est aussi un signe de gravité. Enfin, si les taux d'amylase et de lipase sont plus élevés que leur taux plasmatiques, la pancréatite aigue est grave.

c) Indice scannographique de Ranson et Balthazar

A: pancréas normal
B: élargissement diffus ou localisé du pancréas
C: stade B avec une infiltration graisseuse péripancréatique
D: présence d'une seule coulée pancréatique
E: 2 coulées pancréatiques au moins

Les patients qui développent un abcès pancréatique ont plus de 3 critères biocliniques et un stade D ou E scannographique.

Dernière modification de cette fiche : 25/10/2007


 Auteur : Equipe Médicale Medinfos

 



    © 1999-2014 Viviali - Notice légale
Haut de page