Contact

 


   Accueil

   Nos Fiches Maladies
   par spécialités

      - Cardiologie
      - Endocrinologie
      - Hématologie
      - Hépato-Gastro-Entérologie
      - Immunologie
      - Maladies infectieuses
      - Neurologie
      - Pneumologie
      - Rhumatologie
      - Urologie - Néphrologie

   Petites annonces Médicales

   Associations & fiches lecteurs

   Sélection de Livres

   Forum

 
Partager
    



 

Enquête : MEDinfos et vous

Charte Ethique

Annonceurs



> Hématologie

COAGULATION INTRA - VASCULAIRE DISSEMINEE (CIVD) ET FIBRINOLYSE, SYNDROMES DE DEFIBRINATION

Définition
CIVD

Fibrinolyse primitive




Publicité
CIVD

Principes du TRAITEMENT

1) traitement étiologique

Le traitement d'une CIVD est essentiellement étiologique: antibiothérapie dans une infection, traitement du choc ou d'une dysgravidie.

2) L'héparinothérapie

Logique du point de vue théorique, elle risque d'aggraver le tableau hémorragique. Une dose<100mg/j (1 à 1,3mg/kg/j) sans dose de charge, mais avec correction partielle d'une T menaçante, semble être la posologie idéale.

Avant de poser les indications de l'héparinothérapie, il faut éliminer les contre-indications: certaines localisations hémorragiques, les causes chirurgicales, les thrombopénies profondes ou chez le sujet âgé.

3) Le traitement symptomatique

Il consiste en la transfusion de sang frais ou de PFC qui apportent tous les facteurs de la coagulation à concentration faible (1U/ml). Ces transfusions ne sont éventuellement indiquées qu'à partir du moment où l'héparinothérapie contrôle la CIVD (dose de 15 ml/kg par voie intra-veineuse).

Une transfusion de plaquettes est indispensable si le taux de plaquettes est inférieur à 50 000/ml, à la dose de 1 unité du donneur par 10 kg de poids corporel du patient.

Un bon remplissage vasculaire est nécessaire mais la prudence s’impose en cas d’insuffisance cardiaque, rénale, hépatique ou en présence d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA).

4) Autres traitement

La vitamine K peut être prescrite à la dose de 10 mg par voie sous-cutanée une fois par jour durant 2 jours.

L'exsanguinotransfusion, difficile à mettre en oeuvre, est néanmoins réalisable chez le nourrisson.

L'Antithrombine III concentrée est une thérapeutique logique, efficace et bien tolérée. La dose moyenne est de 1 000U/j TLJ.

5) Surveillance

Les paramètres biologiques qui ont fait le diagnostic servent à la surveillance: numération formule plaquette, TP, fibrinogène, PDF principalement.

Dernière modification de cette fiche : 27/08/2007


 Auteur : Equipe Médicale Medinfos

 



    © 1999-2014 Viviali - Notice légale
Haut de page