Accueil

   Nos Fiches Maladies
   par spécialités

      - Cardiologie
      - Endocrinologie
      - Hématologie
      - Hépato-Gastro-Entérologie
      - Immunologie
      - Maladies infectieuses
      - Neurologie
      - Pneumologie
      - Rhumatologie
      - Urologie - Néphrologie

   Petites annonces Médicales

   Associations & fiches lecteurs

   Sélection de Livres

   Forum

 
Partager
    



 

Enquête : MEDinfos et vous

Charte Ethique

Annonceurs



> Cardiologie

HYPERTENSION ARTERIELLE MALIGNE ET AUTRES URGENCES HYPERTENSIVES

Définition, Intérêt, Physiopathologie
4 Tableaux cliniques de gravité croissante

Diagnostic Différentiel
Etiologies
Traitement





Publicité
DEFINITION

Poussée hypertensive grave dont le risque est la survenue de répercussion organique.

 

INTERET et PHYSIOPATHOLOGIE

La constatation d'une élévation tensionnelle ne doit pas s'accompagner d'une attitude thérapeutique stéréotypée: celle-ci dépend surtout du contexte pathologique. Si la plupart peuvent être prises en charge par le médecin traitant, certaines en particulier les formes compliquées ou incontrôlables doivent bénéficier d'une hospitalisation.

Les mécanismes de contrôle neurohormonaux de la variabilité de la tension artérielle sont destinés à assurer un équilibre tensionnel satisfaisant au niveau des organes nobles. Une variabilité importante à court terme est à l'origine de poussée. La susceptibilité est plus grande chez le sujet âgé.

exemple: Au niveau cérébral, le débit sanguin est constant pour des valeurs de tension artérielles comprises entre 7 et 15. Chez le normotendu, la régulation est opérante jusqu'à une tension artérielle de 22/12. Chez l'hypertendu ce seuil atteint 30/15.

La conséquence est que le risque d'hémorragie cérébrale ou d'accident cardiaque est très faible chez les 2 groupes de patients en l'absence de pathologie cérébrale ou coronarienne quand survient une poussée tensionnelle n'excédant pas quelques heures.

Dernière modification de cette fiche : 27/08/2007


 Auteur : Equipe Médicale Medinfos

 

    © 1999-2015 Viviali - Notice légale
Haut de page